Dossiers
23/8/21
Freelances, Startupers : 9 soft skills pour réussir vos collaborations
Dans le monde du freelancing post-covid, à compétences techniques égales (hard skills), ce sont les softs skills qui feront la différence auprès des clients !
Newsletter
Pour ne rater aucun article !
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Les softs skills sont nécessaires pour faciliter le networking et surtout répondre efficacement aux besoins de vos clients. C’est la thématique que nous avons choisie aujourd’hui pour clore notre série “Entrepreneuriat & Réseau”. La crise covid-19, avec son lot de contraintes (distanciation sociale, incertitude, déplacements limités, confinement, couvre-feu...), a chamboulé notre quotidien. Que l’on soit en remote ou en entreprise, salarié ou indépendant, elle nous a poussé à innover et à explorer de nouvelles façons de travailler. Le contexte reste très favorable aux indépendants car la demande est forte, surtout dans le domaine du digital. Toutefois, dans le monde du freelancing post-covid, à compétences techniques égales (hard skills), ce sont les softs skills qui feront la différence auprès des clients. Selon des statistiques réalisées par Skill Survey, 77% des employeurs pensent que ces compétences humaines et transversales sont plus importantes que les hards skills. Vous êtes profondément touché par la crise ou actif dans un secteur en plein boom, voici quelques compétences comportementales dont vous disposez probablement déjà mais qu’il vous faudra mettre en avant et développer pour poursuivre, renforcer et pérenniser votre activité.


CURIOSITÉ, c’est ici que tout commence

C’est le point de départ de toute collaboration. C’est elle qui pousse les indépendants à sortir de leur zone de confort pour explorer de nouvelles manières de penser, de travailler, d’avancer. Comment faire pour la cultiver ?

  • Se documenter régulièrement sur les problématiques récurrentes des prospects, sur leurs nouveaux enjeux en cette période et leurs politiques de sourcing de talents 
  • Aller à leur rencontre via vos réseaux de pairs (alumnis, startupers ou entrepreneurs) ou des plateformes de mise en relation
  • Etre à l’écoute des tendances et dénicher de nouveaux outils digitaux pour gagner en visibilité pendant la phase de prospection et en productivité lorsqu’ils ont décroché un nouveau contrat
  • Profiter des périodes d’inactivité pour se renseigner sur les possibilités d’aides qui s’offrent à eux, développer de nouvelles compétences, se perfectionner et adopter une attitude de veille sur leur domaine d’expertise


CRÉATIVITÉ, l’ami fidèle des entrepreneurs

De nombreuses startups ont dû innover en un temps record pour survivre à la crise. C’est par exemple le cas de la startup française Meet My Mama, un service de traiteur pour entreprises, qui en quelques mois, a ajouté à son offre initiale la livraison à domicile pour professionnels et particuliers, la distribution via une grande surface parisienne et l’ouverture de son capital au grand public via la plateforme Lita.co. Cette soft skill a donc de nombreux avantages pour vous et vos clients.

  • Avant d’apporter de nouvelles idées, les indépendants prennent en compte l’existant afin d’impulser des changements qui ont du sens et répondent à un réel besoin.
  • Ayez une connaissance solide de votre environnement et expérimentez de nouveaux chemins malgré les risques que cela implique.
  • Cultivez la différence et l’authenticité dans votre mode de fonctionnement.
  • Au quotidien, privilégiez une démarche d’amélioration continue et fonctionnez en mode test and learn pour optimiser ou itérer certaines actions en fonction des résultats.
  • Prenez plaisir à réfléchir à de nouveaux outils, de nouvelles méthodes de travail pour répondre aux problématiques de la crise et de l’après-crise : digitalisation, facilité d’implémentation,... 
  • Vous êtes capables de surprendre les clients au-delà de leurs attentes en trouvant des solutions innovantes dont ils n’avaient pas connaissance auparavant. Exploitez cette différence qui vous donnera l’impulsion nécessaire pour vous démarquer dans la présentation de votre parcours et de votre expertise sur les divers réseaux professionnels. 
  • Enfin, cette compétence est utile pour rebondir et se réinventer en cas de coup dur. Essayez les ateliers de visualisation qui permettent de la matérialiser, entourez-vous de personnes créatives et dites oui aux collaborations.

La citation inspirante à méditer : “La passion, la créativité et la résilience sont les compétences les plus cruciales en affaires. Si vous les avez, vous êtes prêt à vous lancer dans le voyage.” – Jo Malone, fondatrice de Jo Malone


SENS DU RELATIONNEL, ce qui va mettre vos clients à l’aise

Le feeling a aussi une grande importance dans la sélection des talents et tout au long des missions. Un client qui apprécie échanger avec vous n’aura aucun mal à renouveler la collaboration s’il est satisfait de vos services. Dans le cas contraire, il peut vous arriver de rester bloqué à l’étape de présentation alors que vous avez peut-être toutes les compétences techniques pour son projet. Avec la généralisation du travail à distance, l’aisance relationnelle est plus que jamais nécessaire. Elle n’est pas innée mais s’acquiert. Comment faire ?

  • En entretenant des relations agréables avec les prospects, ils seront plus faciles à convertir en clients voire en ambassadeurs à l’issue de la mission.
  • Savoir bien s’entourer et pouvoir compter sur son réseau pour trouver un profil complémentaire ou bénéficier d’une recommandation dans le cadre d’un nouveau projet. 
  • S’exercer à choyer ses relations et maintenir une bonne qualité de service en présentiel mais aussi en remote malgré la distance qui bouscule nos habitudes.
  • Faire gagner du temps aux clients dans l’avancée des projets en limitant les incompréhensions grâce à une communication claire et une posture d’écoute.
  • Communiquer dans une dynamique positive et constructive pour la collecte d’informations, la coordination des actions, la présentation des propositions et la réception de feedbacks.
  • Garder de bons contacts avec les anciens clients qui peuvent avoir à nouveau besoin de services dans le futur.
  • Prendre l’habitude d’accorder de l’attention aux autres, au quotidien, indépendamment de leur situation socioprofessionnelle, de leur âge, de leur origine. C’est en forgeant que l’on devient forgeron.

La citation inspirante à méditer : “Tu peux te faire plus d'amis en deux mois si tu t'intéresses aux autres qu'en deux ans si tu attends que les autres s'intéressent à toi.” - Dale Canergie


ESPRIT D'ÉQUIPE, pour créer des liens avec les parties prenantes

Lorsqu’on est freelance, entrepreneur ou startuper, on est amené à interagir avec d’autres profils, en interne ou lors de collaborations avec des entreprises. Il est donc important d’être en mesure de prendre en compte toutes les parties prenantes.

  • Développer une écoute active et poser des questions pour mieux connaître le contexte avant de proposer des solutions : les réactions, les avis favorables ou défavorables, les réticences...aident à comprendre les points de vue.
  • Bien que vous soyez freelance ou indépendant, il vous faudra communiquer et travailler avec les équipes internes, encore plus en remote, faire connaissance, miser sur l’intelligence collective pour faciliter l’adhésion.
  • Votre envie de partager vos connaissances facilitera le dialogue et vous aidera à mieux les connaître pour mieux travailler au service du projet pour lequel vous avez été missionné.
  • La vie d’entrepreneur n’est pas une vie solitaire. Co-création et collaboration font partie du jeu. Pour développer cette soft skill, vous pouvez aussi essayer des animations brise-glace au démarrage d’un projet, en début de réunion d’équipe, des exercices de connaissance de soi (CNV, PNL,...), des cours de facilitation pour apprendre à accompagner un groupe, ...

La citation inspirante à méditer : “ Dans les affaires, les grandes choses ne sont jamais faites par une seule personne, elles sont faites par toute une équipe.” - Steve Jobs


PÉDAGOGIE, pour réussir les projets lors de missions de conseil

Sans une bonne méthode de transmission ou de partage, même la meilleure idée du siècle ne pourra pas aboutir. En intervenant en tant que CEO ou Chef de projet, l’entrepreneur se doit de travailler cette compétence humaine. Voici quelques clés pour maximiser les chances de réussite de tout projet impliquant d’autres publics : décideurs et utilisateurs, fournisseurs, prestataires,...

  • La préparation est la base. Pensez à la durée de votre intervention, à l’audience, à des explications simples, des exemples concrets, des retours d’expérience ou des analogies à partager pour illustrer le propos, à des supports de travail, à des sondages pour mieux cerner la dynamique du groupe...  
  • Créez un environnement positif et enthousiaste pour faciliter la communication et la transmission.
  • Ensuite, vient la coopération. Il faut faire participer les parties prenantes car sans leur adhésion, sans leur compréhension du chemin que vous souhaitez emprunter, le projet a peu de chance d’aboutir.
  • Exposez les méthodes déjà éprouvées et leurs résultats avec la mise en place d’un temps de questions/réponses pour balayer les doutes de ceux qui n’ont pas l’habitude de collaborer avec des startups ou freelances. Cela permet de créer une relation de confiance.
  • Mutualisez la diversité des compétences de chacun afin qu’elles nourrissent le groupe.
  • Faites progresser les équipes internes en adoptant une attitude de partage de connaissances et non d’imposition de méthodes. Les actions ainsi comprises seront appliquées durablement. 
  • Essayez de gérer ses émotions, même en période de stress, lorsque tout ne se passe pas comme prévu initialement. 

La citation inspirante à méditer : “ L'important de la pédagogie n'est pas d'apporter des révélations, mais de mettre sur la voie.” - Pierre Dehaye

ADAPTABILITÉ/AGILITÉ, pour évoluer dans un monde VUCA

On parle de VUCA pour définir le monde Volatile, Incertain, Complexe et Ambigu dans lequel nous vivons. La crise Covid-19 que nous traversons en est le parfait exemple. En tant qu’entrepreneur, indépendant, startuper ou freelance, vous devrez pouvoir tirer votre épingle du jeu car vous êtes des profils à l’aise avec le changement. Vous avez l’habitude de jongler avec plusieurs projets et responsabilités, de vous adapter sans cesse aux évolutions et complexités inhérentes à l’entrepreneuriat. 

  • Constamment dans l’action, les indépendants ont plus d’aisance à percevoir les tendances d’un secteur, les innovations, les changements technologiques et organisationnels qui s’accélèrent et aussi les dangers de ce nouveau monde volatile. C’est ce qui favorise l’agilité, cette capacité à évoluer avec son temps, à se remettre régulièrement en question dans un objectif d’amélioration continue.
  • Ils veillent, s’informent et se forment constamment. C’est ainsi qu’ils arrivent à rapidement comprendre comment faire évoluer leur offre pour répondre à leurs nouveaux besoins et à ceux de leurs prospects, aussi bien en B2B qu’en B2C. 
  • Il faut un sacré mental pour ne pas se laisser ébranler par l'incertitude et ne pas perdre totalement le contrôle de la situation. Les entrepreneurs ont cette force car c’est un état qui fait partie de leur quotidien et avec lequel ils ont l’habitude d’avancer. Cela ne les empêche pas d’affirmer leur vision et de prendre les décisions nécessaires pour faire avancer leur activité.
  • Dans une société en pleine mutation, la théorie est incomplète sans une connaissance du terrain et une capacité à adapter au contexte des principes complexes testés et approuvés. Faites-en un atout ! Un changement minime peut avoir un impact considérable sur l’avenir d’une entreprise. Il faut souvent oser tout remettre à plat et en question avant d’agir.
  • Enfin, pour ce qui est de l’ambiguïté du système, c’est l’idée que tout peut arriver à tout moment. Il faut composer avec des incertitudes. Un événement à priori positif peut finalement avoir des répercussions catastrophiques pour une catégorie donnée de personnes. Exemple avec l’avènement des réseaux sociaux qui peuvent rapprocher mais aussi créer de la dépendance, de l’isolement et mener à la dépression certains utilisateurs. Ayant déjà appris de ses échecs dans son parcours professionnel, le freelance a une longueur d’avance dans ce domaine.
  • Un profil agile et adaptable saura faire preuve de polyvalence, de prise de recul et de clairvoyance dans un monde VUCA.
  • Prenez donc l’habitude de sortir de sa zone de confort, d’expérimenter de nouvelles activités, d’affronter vos peurs.

La citation inspirante à méditer : “Notre cerveau nous permet de tout apprendre, de nous adapter et de changer. Il suffit de le décider ainsi, de donner du sens et de s’entraîner autant que nécessaire. Il est aussi important de comprendre que pour être bien et allier bien-être et performance, nous avons besoin de combler nos besoins à tous les niveaux : physique, émotionnel, mental, relationnel (social)…” - Renata Coura ou “Dans un monde qui change extrêmement vite, le plus gros risque serait de n’en prendre aucun.” - Mark Zuckerberg

LEADERSHIP, pour guider l’entreprise vers la réussite

Pour développer cette compétence, appuyons-nous sur le livre “Comment se faire des amis” du conférencier et auteur Dale Carnegie, une référence dans le domaine des softs skills. Cet ouvrage donne des clés de communication pour défendre ses idées tout en développant des relations de qualité. C’est un bon début pour vous aider à définir une règle de vie dans un esprit de vainqueur et influencer les autres positivement.

  • Au-delà de l’exécution, un leader pense stratégie et vision.
  • Le leadership passe avant tout par l’amour du challenge, l’audace et la conviction. L’entrepreneur, freelance ou startuper, doit être conscient de ses atouts et s’affirmer sans fausse modestie.
  • Lors de collaborations, son mental, son mindset l’aide à travailler en mode projet en assumant parallèlement plusieurs rôles et responsabilités. Même s’il lui arrive de traverser inévitablement des périodes de doutes ou de turbulences dans son rapport aux autres, il sait se faire confiance et soigner ses relations.
  • Il a une expertise et de l’expérience. Il peut donc oser laisser toutes ses qualités s’exprimer, en ayant conscience de la valeur de son travail pour l’entreprise avec laquelle il collabore.
  • Le leadership s’exprime aussi par la proactivité après prise en compte des besoins des clients pour une prise de décision plus éclairée, pour emprunter des chemins inattendus mais rassurants.
  • Mais pour cela, Dale Carnegie conseille plusieurs principes : “Ne critiquez pas, ne condamnez pas, ne vous plaignez pas.”, “Complimentez honnêtement et sincèrement.”, “Motivez souvent pour faire ce que vous proposez.”, “Posez des questions plutôt que de donner des ordres directs.”,...
  • Dans sa posture et son expression orale, des compétences en prise de parole sont utiles pour présenter, faciliter, argumenter ou convaincre différents interlocuteurs. L’entrepreneur doit savoir s’exprimer clairement sur ses propositions et sa vision.
  • Gardez à l’esprit que votre épanouissement est indispensable en réservant du temps pour votre entourage.

La citation inspirante à méditer : “Les grands leaders sont ceux qui font confiance à leur intuition. Ils comprennent que l'art passe avant la science. Ils conquièrent les cœurs avant les esprits. Ils commencent en se demandant POURQUOI...Le leadership requiert deux choses : une vision du monde qui n'existe pas tout à fait encore et la capacité de la communiquer clairement.” - Simon Sinek


RIGUEUR, pour une gestion efficace de votre organisation interne

Il s’agit ici d'autodiscipline dans la gestion de son temps et de ses objectifs, surtout lorsqu’on travaille simultanément sur plusieurs projets.

  • Les attentes des clients étant de plus en plus exigeantes, les entrepreneurs développent des routines de travail leur permettant de gagner en efficacité, en productivité et en réactivité.
  • Pensez à soigner votre présentation, votre proposition et vos livrables car un manque de minutie et de sens du détail peut laisser une mauvaise impression et dévaloriser un travail de qualité. Le fond est tout aussi important que la forme.
  • De nombreux outils les accompagnent dans leur organisation personnelle, notamment dans la gestion du temps pour tenir les engagements vis-à-vis des clients ou des utilisateurs. Quelques exemples : le vision board pour vous rappeler votre objectif final en cas de baisse de motivation, Asana, Trello ou Timeneye pour suivre vos projets seuls ou en équipe mais aussi vos budgets et heures facturables (avec Timeneye), RescueTime pour surveiller l’activité de votre écran et ainsi évaluer le temps passé sur chaque sujet et l’extension Pomodoro Timer pour vous rappeler vos pauses. 
  • Lorsqu’on travaille de chez soi, ce qui était déjà le cas pour bon nombre de freelances avant la crise sanitaire, l’auto-discipline est une qualité sans laquelle on peut très vite sombrer dans la procrastination. Résultat : des retards difficiles à rattraper et le risque de perdre un client par manque de professionnalisme.
  • La rigueur est aussi associée à la persévérance, à l’idée de faire preuve de constance dans ses engagements sur la durée, du début à la fin d’une mission ou d’un projet. Pour cela, l’investissement ne doit pas dépendre des victoires. Les entrepreneurs le savent bien : même en cas d’échec, il faut redoubler d’efforts pour atteindre ses objectifs.
  • Pas de rigueur possible lorsque l’on est fatigué. Pour rester motivé et engagé en télétravail, il est donc important de s’aménager un espace de travail, de prendre des pauses et de maintenir une bonne hygiène de vie (alimentation, sommeil,...).

La citation inspirante à méditer : “ La rigueur vient toujours à bout de l’obstacle.” - Léonard de Vinci


AUTONOMIE, pour rassurer le client tout au long de la mission

L’autonomie est une compétence très appréciée des recruteurs et clients en 2021. Avec le développement du travail à distance, ils ont plus que jamais besoin de talents qui savent prendre les choses en main sans encadrement constant. L’entrepreneur étant par essence capable de gérer des actions seul, c’est une soft skill qu’il peut faire valoir pour décrocher des missions de conseil.

  • Pour arriver à se lever chaque matin lorsque l’on n’a pas de comptes à rendre sur ses horaires de travail, il faut de la rigueur, mais aussi de l’autonomie.
  • Elle est nécessaire pour mettre en place une routine de travail bénéfique pour votre sérénité au quotidien : brief détaillé avant le démarrage d’une collaboration, méthodologie personnalisée pour éviter de nombreux allers-retours, prise d’initiatives,... Prenez le temps de vous préparer et d’analyser vos clients afin de mieux les comprendre.
  • Créer les conditions propices à la concentration : espace de travail optimisé, tenue confortable mais professionnelle, désactivation de notifications à certains moments,...
  • Vis-à-vis de vos clients, sans autonomie, il vous sera impossible de bien définir votre offre et votre cible en fonction de vos compétences. Vous ne saurez pas non plus la mettre à jour afin de rester compétitif sur le marché du conseil en prenant en compte de nouveaux paramètres comme des cibles complémentaires identifiées pendant la crise. Développez là afin de gagner en liberté d’action et en flexibilité dans votre business.
  • L’autonomie aide aussi à prospecter efficacement, planifier des bilans d’activités périodiques, à faire le point sur vos outils, leur efficacité, leur rentabilité,...
  • Vous souhaitez monter en compétences ? Votre capacité à chercher et apprendre par vous-même sera d’une grande utilité.
  • Enfin, pensez à vous arrêter pour préserver votre équilibre et avoir une meilleure efficacité dans votre travail sans attendre d’être au bord de l’épuisement professionnel. 

La citation inspirante à méditer : “En se connaissant, en ayant des valeurs et un sens clair, on arrive à prendre du recul face aux situations et prendre des décisions en cohérence avec nous-mêmes.” - Renata Coura



Comme vous avez pu le voir dans les trois articles de notre série “Entrepreneuriat & Réseau”, il est important pour tout entrepreneur de bien s’entourer mais aussi de faire un travail d’introspection, de formation et de mise en application de manière régulière pour résister aux difficultés et pouvoir développer son plein potentiel au service de son activité indépendante et des clients auxquels il souhaite délivrer de la valeur. On idéalise souvent ce statut sans réaliser tous les efforts continus que font ces talents pour démarrer, progresser et surmonter les obstacles au quotidien. Beaucoup essaient et peu réussissent mais ressortent toujours de cette aventure humaine pleine d’enseignements. Pourtant, en 2020, plus de 850 000 entreprises ont été créées, soit presque 35000 de plus que l’année précédente. Les Français n’ont jamais créé autant d’entreprises qu’en 2020. Et ça continue car selon un sondage d’OpinionWay à l'occasion du salon Go entrepreneurs qui se tiendra au mois de juin, un Français sur cinq déclare avoir envie de créer ou de reprendre une entreprise en 2021. Malgré tous les bouleversements et l’incertitude du contexte, ils sont toujours nombreux à choisir la voie entrepreneuriale. Le futur du travail est bien en marche et a déjà réservé une place de choix aux entrepreneurs, freelances et startupers qui multiplient les collaborations avec les grands groupes pour des missions de conseil.


“Ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition : ils savent déjà ce que vous souhaitez réellement devenir.” - Steve Jobs OU “Votre travail va remplir une grande partie de votre vie, et la seule façon d’être vraiment satisfait est de faire ce que vous croyez être un bon travail. Et la seule façon de faire un bon travail, c’est d’aimer ce que vous faites.”  – Steve Jobs.


Vanessa Lokossou

From Fair4b with love,