Entreprendre
23/8/21
Bilan 2020 : Concentrons-nous sur le positif !
Cette année marque un véritable tournant dans le monde de l’entreprise : de nouvelles façons de travailler, un nouveau management,.. Faisons le bilan ensemble !
Newsletter
Pour ne rater aucun article !
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

2020 restera gravée dans les mémoires comme étant une année difficile tant au niveau sanitaire que social ou économique. Face à une pandémie à laquelle personne n’était préparé, le monde entier a du s’adapter d’une façon assez soudaine. Des changements brutaux qui ont impacté nos vies professionnelles. Cette année marque un véritable tournant dans le monde de l’entreprise et celui de la French Tech. De nouvelles façons de travailler, un nouveau management, des repositionnements… Que de nouvelles tendances pensées tout d’abord temporaires mais qui finalement comptent bien s’installer définitivement.  

Les grands changements en entreprise

Le management

Il y a encore quelques années, les étrangers voyaient le « French Management » comme étant rigide, hiérarchisé et centralisé. Des stéréotypes qui sont en réalité très nuancés. En effet, la crise a révélé un management à la française plus humain, le télétravail forcé ayant eu un effet positif sur cette rigidité managériale passée. La perte de contrôle des managers a laissé place au travail d’équipe et au management par la confiance.

Durant la crise, les managers ont joué un rôle essentiel sur le maintien d’une dynamique de travail et sur le bien-être de leur équipe. C’est dans un esprit de solidarité, de coopération et de confiance que les pratiques managériales ont évolué.

Le télétravail

On a pu voir que cette crise a permis l’accélération de la transformation numérique dans de nombreuses entreprises. Une accélération causée par le télétravail (devenu la norme pour la majorité des entreprises) alors que cette pratique était boudée par la plupart d’entre elles. Face au confinement total, c’est cette digitalisation qui a su permettre un maintien quasi total de l’activité économique.

Les formations

Malheureusement, certains employés se sont retrouvés avec plus de temps disponible que prévu, la faute au chômage partiel. Pour quelques cas, ce temps a été mis à profit en facilitant l’accès à des formations. Un moyen pour les entreprises de transmettre à leurs équipes de nouvelles compétences ou de se former aux outils qui animeront leur quotidien de télétravailleur. De formations sur le management en télétravail à des formations sur le e-business, la crise a été propice à la relance de cette activité.

Une French tech qui se réinvente

Du côté de la French Tech, on réussit à sortir la tête de l’eau malgré tout puisqu’elle accumule un total de 5,39 milliards d’euros de financement sur la période Covid. Un montant supérieur à celui de 2019 et qui prouve l’optimisme et la force de notre écosystème !

Pour d’autres startups, 2020 a été l’année du changement, le moment de se réinventer. Certaines ont vu leur activité complètement mise à l’arrêt et ont dû faire face à des difficultés inédites se soldant dans le meilleur des cas par la sortie de nouvelles offres mais aussi, parfois, par des pivots à 180 dégrés. C’est le cas de Blablacar, le service de covoiturage, qui durant le premier confinement a lancé le projet solidaire « Blablahelp ». Cette application propose un service d’entraide entre particuliers pour effectuer leurs courses.

Face à la crise, c’est l’adaptation qui a primé chez les startups. Une étude de Station F, réalisée auprès de 1000 startups européennes, révèle que 29% d’entre elles ont modifié leur manière d’aborder leur marché, 24 % ont lancé une nouvelle offre, 18% ont pivoté et enfin 13% envisagent un pivot.

Si cette crise a enrayé les ambitions des startupers, elle prouve malgré tout la solidité de cet écosystème qui compte croquer 2021 à pleines dents !